Skip to main content

Événements et actualités

Actualités

Ae header 28

Le Tome 5 sur le patrimoine industriel maintenant disponible !

(Beauharnois –Le 17 mai 2022) Les férus d’histoire, de patrimoine et d’architecture, ainsi que les sociétés d’histoire et les chercheurs, seront ravis d’apprendre que le Tome 5 de la série de brochures intitulées « La MRC de Beauharnois-Salaberry, un patrimoine à découvrir », et qui porte spécifiquement sur le patrimoine industriel, est maintenant disponible !

Ce nouveau volume vient ainsi compléter les 4 autres publications préalablement produites et portant respectivement sur le patrimoine bâti résidentiel (Tome 1), archéologique (Tome 2), religieux (Tome 3) et agricole (Tome 4).

La MRC est particulièrement fière de cette nouvelle publication, dans la mesure où le patrimoine industriel constitue un élément-phare et identitaire de son territoire. On n’a qu’à penser à ce titre aux ouvrages de canalisation, à l’ancienne manufacture de coton, aux installations hydroélectriques, aux ponts enjambant les différents cours d’eau, etc. Le lecteur et le chercheur y trouveront une foison d’informations.

Pour la mise en valeur et la protection du patrimoine

En réalisant ces documents de référence et en les rendant accessibles à l’ensemble de la communauté, la MRC pose ainsi un regard sur le territoire dans le but de susciter l’intérêt et l’implication des municipalités et des citoyens autour de leurs potentiels patrimoniaux et paysagers. Grâce à ces documents, la MRC souhaite informer et sensibiliser la population à l’importance du patrimoine régional et vise la préservation des lieux patrimoniaux, véritables caractères identitaires de notre collectivité.

Distribuées auprès des municipalités, notamment dans les bibliothèques et sociétés d’histoire et de patrimoine, ces brochures sont également disponibles en ligne sur le site Internet de la MRC au lien suivant : Publications et répertoires | MRC de Beauharnois-Salaberry (mrcbhs.ca)

Cinq ans de travaux en partenariat

La réalisation de ces répertoires en fut une de longue haleine, puisqu’elle a nécessité pas moins de cinq ans de travaux et fait appel à la précieuse collaboration de nombreux partenaires, dont le MUSO (Musée de Société des deux-rives), le Musée québécois d’archéologie de la Pointe-Du-Buisson, la Chaire de recherche du Canada en patrimoine urbain de l’UQAM, les sociétés d’histoire et de patrimoine du territoire, et les municipalités.

Il faut également ajouter que cette initiative s’est réalisée grâce à l’entente de développement culturel intervenue avec le ministère de la Culture et des Communications.